en Bretagne sud
Mer
Estuaire
Rivière

Les rivières du Finistère Sud

à la mouche

 

 À Quimper : l’Odet, le Steir, le Jet

 

Le nom breton de Quimper est « Kemper » qui signifie confluent, l’endroit où se rejoignent les 3 rivières.

 

 Aux alentours : l’Aven, le Goyen, l’Isole, le Ster Goz

 

L’Odet représentant un bassin de 218 km2 prend sa source dans les Montagnes Noires.

 

Aux portes de Quimper, dans les gorges du Stangala, la rivière se transforme en torrent. La partie haute est plus calme et plus propice au coup du soir.

Les rivières du Sud Finistère sont des rivières à dimension humaine, très techniques, souvent peu fréquentées et pourtant bien peuplées en truites fario. C'est le royaume des petites cannes à mouche, légères, confortables, donnant un maximum de sensations !

 

AU FIL DES SAISONS

 

Certaines rivières du Sud Finistère sont des rivières précoces. Le Ster Goz et l'Isole permettent de prendre des truites en noyée mais aussi en sèche dès le mois de mars.

 

Avril est le mois de la transition entre la mouche noyée façon Pelletier et la nymphe. La sèche reste valable au moment opportun pendant ce mois.

 

En mai, l'apparition de la mouche de mai est toujours un grand moment et permet de prendre de nombreuses prises en sèches. La nymphe moyenne devient indispensable quand le poisson ne monte pas.

 

Juin et juillet peuvent permettre de beaux coups du soir. En journée, la micro nymphe, associée à une bonne technique, permet d'enchaîner les prises et de ne pas s'ennuyer une minute.

 

Août est le mois des rivières basses, de la pêche en nymphe à vue. C'est le mois le plus difficile. Si vous êtes capable de prendre quelques truites pendant cette période test, c'est que vous avez réellement progressé !

 

Si des coups d'eau surviennent en septembre, vous pourrez vous essayer au streamer, mais une fois encore c'est la technique pure du lanceur qui fera la différence. Il faudra aussi résoudre l'adéquation pêcheur/poisson, l'intégration des dérives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux principales mouches du moniteur

Voici les points essentiels pour mieux lancer :

 

1/créer un mouvement linéaire

2/bien comprendre le nerf de sa canne

3/donner beaucoup de vitesse à la mouche en utilisant la main gauche (accroît énormément la précision, même à courte distance).

 

Exercice pour contruire un geste linéaire :

 

Il vous faut:

1/une canne d'action moyenne (éviter les cannes d'action de pointe)

2/un bas de ligne rapide d'une longueur inférieure à la  canne

3/une mouche bien voyante cassée à la courbure de l'hameçon

 

Vous devez:

sortir une longueur de soie égale a la longueur de la canne, faire un premier trait au sol, vous mettre à ras de ce trait, tendre votre bras et votre canne devant vous, demandez à un tiers de tirer sur la mouche pour tendre au maximum l'ensemble, le tiers fait un deuxième trait au niveau de la mouche, tout est tendu, votre bras, votre canne, votre soie, votre bas de ligne. Mathématiquement, si votre geste est correct, vous revenez sur le deuxième trait à chaque lancer, ce qui veut dire que vous optimisez au maximum votre lancer et n'avez pas de perte. L'automatisme se créé sur plusieurs semaines, il est le vecteur de la réussite par la suite.

No Kill

© 2010 M.-A. Joncour       All rights reserved